ENSEIGNER LE FRANCAIS EN ROUMANIE:Iulia Giurgiu

La Fete des Langues

22:44, 26/09/2009 .. Posté dans MANIFESTATIONS .. 0 commentaire(s) .. Lien Permanent

Vendredi, le 25 septembre 2009, dans l'Amphitheatre du Groupe Scolaire "Voievodul Mircea"- Targoviste, s'est deroulee une activite dediee a la Journee Europeenne des Langues, activite intitulee "Babel". Les professeurs de la Chaire de Langues et leurs eleves ont prepare cette rencontre.

On a suivi une breve presentation de l'evenement et son echo dans les differents pays de l'Europe.

Ensuite, on a fait une lecture des poemes de Mihail Eminescu en anglais, francais, allemand, espagnol, mais aussi d'autres poetes, roumains, russes et allemands.

Apres ce moment, un autre groupe d'eleves a presente une sorte de Guide linguistique, proposant la traduction de certaines expressions roumaines dans les langues officielles de l'Union Europeenne.

A la fin de cette activite, on a propose un jeu interactif et tres interessant, LinguaGo. Je vous invite de chercher ce jeu sur

http://europa.eu/linguago




BONNE RENTREE 2009!

22:28, 26/09/2009 .. 0 commentaire(s) .. Lien Permanent
Nous voila de nouveau a l'ecole! Un automne tres doux nous invite a de longues promenades dans le parc, mais aussi a bavarder avec les copains. Mais tout cela apres les cours. Bonne rentree donc et un bon travail pendant cette annee scolaire! N'oubliez pas de consulter le site de notre lycee:http://www.lvm-tgv.ro/et celui de notre forum, LINGUA AMATA,http://enfrge.forumotion.com/mon-univers-c5/,  pour collaborer 

Le Bac approche!

20:40, 25/05/2009 .. Posté dans ATELIER .. 0 commentaire(s) .. Lien Permanent


Le Roumain vous paraît-il si difficile à étudier? Le programme vous semble-t-il trop chargé? Peut-être êtes-vous curieux de savoir à quoi se confrontent les jeunes Français candidats au bacalauréat? Je vous offre une liste des thèmes les plus importants pour l'épreuve de français de cet été.
Vous pouvez lire aussi quelques conseils pour une bonne préparation. Le roumain c'est à peu près la même chose;vous n'avez qu'à y réfléchir. Bon travail!
[kml_flashembed movie="http://www.dailymotion.com/swf/x4us3a" width="425" height="335" wmode="transparent" /]




Journée de la Francophonie, Mars 2009

19:13, 19/03/2009 .. 0 commentaire(s) .. Lien Permanent

Demain,vendredi 20 mars,dans l'amphithéâtre de l'école,auront lieu des activités consacrées à la francophonie. On offrira aux participants des présentations PowerPoint sur la France, un moment de poésie et de musique intitulé "Si le Monde était à l'envers" et on va regarder un film artistique.

  Dans le hall de l'école vous accueille une exposition consacrée à la francophonie et au premier étage, dans la salle des profs, une galerie de portraits d'écrivains français, réalisés par M. Alexandru Coman, notre collègue, professeur d'arts.

  L'activité a été consignée aussi sur le forum de la chaire de langues de notre lycée, LINGUA AMATA, à l'adresse: http://enfrge.forumotion.com/nouvelles-f21/les-journees-de-la-francophonie-t267.htm et sur le site du lycée, http://www.lvm-tgv.ro/zilele-francofoniei.html

 



La Francophonie - 2008

21:42, 15/04/2008 .. 0 commentaire(s) .. Lien Permanent
Mars 2008, Groupe Scolaire "V. Mircea"
Les professeurs de français organisent une manifestation dédiée aux Journées de la Francophonie.
Les élèves ont récité, chanté, regardé une présentation PowerPoint sur la Francophonie, réalisée par M-me professeur Doina Banescu, avec ses élèves.
Ils ont regardé  une deuxième présentation PowerPoint concernant la chanteuse française  Edith PIAF, présentation réalisée par notre collègue, M-me professeur Gabriela Iordache.


LE COURS INTEL TEACH, mars - avril 2008

19:46, 8/04/2008 .. Posté dans STAGES .. 2 commentaire(s) .. Lien Permanent
Je viens de suivre le cours "Intel Teach, qui s'adresse aux professeurs désireux d'introduire les nouvelles technologies en classe. Le cours a été soutenu par nos collègues, professeurs d'informatique, M. et M-me Radu et Angelica Tabarca.
Interessant par son contenu généreux, le cours propose une organisation par catégories; du point de vue de l'enseignant qui doit justifier sa démarche ( "Plan unité", "Assistent unité", "Evaluation") et de l'apprenti qui doit remplir ses tâches ("Application élève", "Images, sons").
L'enseignant dresse un plan de l'unité qu'il veut entammer et cherche les moyens les plus convenables pour gagner l'intérêt de ses élèves.
En fin de notre cours, nous avons posté nos portofolio sur l'espace: http://vmircea.wik.is/
Nous continuerons d'y faire connaître nos activités de classe et partagerons des opinions concernant nos expériences ...


Déjà les vacances de Noel!

23:40, 21/12/2007 .. 0 commentaire(s) .. Lien Permanent
Joyeux Noel  et  une très bonne année 2008!

Que la paix et l'amour règnent sur notre Terre!


DISSEMINATION SEMINAR

21:44, 17/06/2007 .. Posté dans MANIFESTATIONS .. 0 commentaire(s) .. Lien Permanent
ICT in EDUCATION: REFLEXIONS AND PERSPECTIVES s'est déroulé le 14- le 16 juin 207 à Bucarest. Le séminaire a été conçu dans le cadre des activités Comenius - FISTE - A Future Way for In-Service Teachers Training Across Europe.
Moi et ma collègue, M-me Raluca Zamfirescu, nous avons présenté l'ouvrage: "Teaching French Trough Friendly Methods and Technics", soit "Enseigner le français par des méthodes et techniques amicales".
    La rencontre a eu lieu dans la Salle Ronde de l'Académie Nationale d'Education Physique et de Sports"de Bucarest, qui fêtait ses 85 ans d'activités.
    Les participants venaient de Finlande (universités de Tampere et Oulu), Létonie, Icelande, Espagne, Roumanie (universités de Cluj, Bucarest et Targoviste); les réalisateurs des stages sont des universitaires et on a évalué la dissémination au niveau des lycées et des collèges concernés.
    Après la présentation des ouvrages, les discussions ont révélé l'intérêt croissant des élèves et de leurs professeurs d'introduire les technologies modernes dans l'enseignement. On a posé aussi pe problème de l'équilibre entre les méthodes traditionnelles et celles modernes et de l'opportunité de leur utilisation au moment convenable. On lit? On ne lit plus aujourd'hui? Est-ce que les TIC n'encourrageraient-ils pas un abord superficiel? Voilà quelques questions.
Les discutions se sont déroulées dans une atmosphère détendue, conviviale.


EXCURSION A BRASOV

21:14, 12/06/2007 .. Posté dans VISITES .. 0 commentaire(s) .. Lien Permanent
Samedi, le 9 juin, on est parti en 3 autocars pour deux classes d'élèves, direction: Targoviste - Sinaia - Predeal - Brasov - Poiana Brasov et retour: la Cité de Rasnov - Bran - Rucar - Campulung - le monument de Mateiasul - Targoviste.
Le temps a été magnifique. Le paysage, de même. La joie et la chanson nous ont accompagnés.
"On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans!"



LA NUIT DES PORTES OUVERTES

12:56, 7/05/2007 .. Posté dans VISITES .. 0 commentaire(s) .. Lien Permanent
"LA NUIT DES PORTES OUVERTES AUX MUSEES"
a été déclarée dans notre ville  le 4 mai 2007. Nous sommes allés visiter quelques musées que nous n'avions pas encore vus.
La Maison Vasile Blendea, un intérieur bourgeois dans une maison ancienne avec une cave datant du XVI-è siècle; des peintures qui reflètent surtout l'athmosphère calme de la petite ville provinciale qui était Targoviste entre les deux guerres. Enfin, des sculptures parlant de l'histoire ancienne et récente de la Valachie. Des objets personnels de l'artiste, un intérieur accueillant et un peu chargé.

Les Galeries d'Art "Sever", dans l'ancienne ville. Des toiles modernes, signées par des peintres locaux, parmi lesquels j'ai découvert avec une agréable surprise le nom de ma collègue professeur de français, M-me Ana Amuzescu.
Les Galeries d'Art "Stelea", avec tout le complexe. L'Eglise est en cours de restauration, on a vu les pierres tombales sous lesquelles reposent les princes de la Valachie.
Dans le musée, 2 sections; la première, une collection de costumes et d'objets folkloriques du pays,
la seconde - une galerie du peintre George Popescu, né à Vulcana, un village voisin. Des copies d'après Rubens et des études de corps humains, ainsi que des portraits des membres de la famille de l'artiste. Dans le couloir, quelques gravures signées par mon collègue, professeur de dessin, M. Alexandru Coman.
Le Musée de la Police est unique en Roumanie. Il rassemble des uniformes, des armes et des documents qui attestent l'existence de l'institution des le XVII-eme siècle, jusqu'à nos jours. Il y a aussi des uniformes de policiers de plusieurs pays du monde.
Le temps a été magnifique. Dommage qu'on ait dû retourner à la maison! Il nous reste encore tant de choses à voir et à revoir!Regadez l'Album Photo!



CLASSE BRANCHEE

23:02, 20/04/2007 .. Posté dans ATELIER .. 0 commentaire(s) .. Lien Permanent
http://www.Classebranchee.com/classe/index.asp?NoClasse=10977573
    C'est l'adresse de la plate-forme virtuelle sur laquelle je travaille avec mes élèves de XI-ème, profile "sciences sociales". On s'inscrit, on reçoit un ID et une parole, ensuite l'adlinistrateur du site propose à ses élèves des thèmes de travail. Il leur propose aussi des outils, des dictionnaires en - ligne et la possibilité de naviguer sur Internet, pour s'informer.
    Chaque élève rédige un document qu'il envoie par courriel électronique au prof. Celui - ci le corrige et, après avoir fait des commentaires, le renvoie à son élève.
    Il est possible de travailler aussi en équipe et découvrir le plaisir de poursuivre ensemble un même but, de s'entraider.
    Avantages: la nouveauté des outils modernes, la liberté du choix, la diversité des sources.
    Désavantages: le rythme assez lent de travail en francais ne leur permet pas de résoudre dans l'espace d'une heure le thème proposé. L'internet a aussi un flux assez faible, qui déroule lentement les sites dont on est intéressé.



FËTE DE LA FRANCOPHONIE

21:34, 22/03/2007 .. Posté dans MANIFESTATIONS .. 0 commentaire(s) .. Lien Permanent
Le spectacle organisé cette année à l'occasion de la fête de la Francophonie s'est déroulé dans l'amphitheâtre du Lycée de Musique de la ville.
On a réservé vingt minutes pour notre lycée.
Un groupe vocal de notre classe, composé de 13 élèves, a présenté 'Chanson de la Vigne", accompagnée de mouvements suggérant les étapes des vendanges et la joie de vivre.

Les élèves portaient des costumes réalisés par eux-mêmes.
Le moment a duré 5 minutes.




EXPOSITION DE PEINTURE

21:20, 22/03/2007 .. Posté dans VISITES .. 0 commentaire(s) .. Lien Permanent
Aujourd'hui, à midi, nous avons participé à l'ouverture de l'exposition de peinture de ma collègue, M-me ECATHERINA CHIRITZA, professeur de français de notre lycée. L'exposition s'ouvrit au Musée d'art de la ville, en la présence du directeur du musée, de l'attaché culturel du département et de plusieurs artistes plastiques. Il y a eu beaucoup d'élèves qui ont découvert le côté pictural de leur prof et ont longuement admiré les tableaux aux fleurs et les icônes à thématique religieuse. Les élèves ont eu l'occasion de voir comment se passe un vernissage, comment on doit regarder une oeuvre d'art, respecter le travail des artistes et y découvrir un message parfois douloureux.



MON STAGE A NICE

20:52, 17/10/2006 .. Posté dans STAGES .. 1 commentaire(s) .. Lien Permanent

Nice, le 15 juillet 2006.

Il fait chaud, si chaud qu’on se croirait en Afrique. Devant mes yeux se déroule un paysage qui me devient familier à cause de se répéter indéfiniment ; les roches rousses couvertes çà et là de végétation méditerranéenne se déploient sur des baies incroyablement bleues, qui embrassent des plages douces, pareilles jusqu’à l’identité. Le TGV qui m’amène depuis Dijon a mis six bonnes heures pour gagner la Côte. L’air conditionné semble ne pas être suffisant. Je regarde par les vitres de ma voiture comme dans un four le gâteau bien cuit ; les gens, assez rares à cette heure de l’après- midi, ont des mouvements lents, dépourvus de vivacité. Je sors du wagon traînant mes valises et me retrouve dans les ténèbres d’une gare souterraine ou presque, j’entends amplifiés des bruits de ferraille, des échos menaçants frappent mes oreilles et je me sens brusquement désorientée. Des vagues d’air chaud descendent de dehors et m’enveloppent. J’étouffe déjà, j’ai peur pour ma santé ; ce projet que j’envisageais depuis une année et demie, je crains qu’il ne s’écroule. Je suis tombée sur la plus grosse canicule qu’il y eût en France depuis cent ans….


L’école AZURLINGUA

Mince et coquette, l’école se blottit à l’ombre de quelques gros immeubles, 47 Rue Hérold. Je me félicite d’avoir loué un studio tout près de l’établissement ; heureusement, les deux endroits sont prévus de climatisation. Dans la cour carrée, sur des banques ou sur des chaises, on essaie de se détendre, cherchant une petite goutte d’ombre. Je suis de la vue les silhouettes des trois troncs de cocotiers qui montent jusque là - haut, dans les vapeurs chauds tremblant entre les immeubles ; leurs couronnes rondes, on dirait de petits parapluies hissés sur des tiges trop longues … L’enceinte est délimitée par des touffes d’arbustes à fleurs d’un rouge vif ; ce sont les lauriers, qui poussent partout sur la Côte. Feuilles charnues, d’un vert puissant, portant les coupes de cire peinte dans toutes les nuances – du blanc innocent au rose enfantin, jusqu’aux rouges mûrs, violents, saignants. Cela brûle les façades des immeubles assaillies tout le long de la journée par le soleil impitoyable.

 

Azurlingua est une école internationale où on enseigne le français ; c’est une école privée qui se plie aux demandes et offre des stages pour les adolescents, pour les adultes et pour les professeurs. Je m’étais déjà renseignée avant de choisir mon stage. Ils ont un site très bien réalisé, à mon avis ; en voilà l’adresse: http://www.azurlingua.com

Le stage

Entre le 17 et 29 juillet, j’ai suivi les cours de formation NOUVELLES TECHNOLOGIES, avec les modules suivants :

1.     Panorama des sites pédagogiques, avec la découverte des productions pédagogiques de l’école AZURLINGUA, des nouveautés dans le domaine du F.L.E. et la réalisation d’activités pédagogiques ;

2.     Initiation à l’informatique, avec la recherche en ligne, le traitement du texte et de l’image, l’utilisation du courriel électronique, la création d’un blog ou d’un journal en ligne ;

3.     Création d’activités pédagogiques multimédia : création de jeux éducatifs réutilisables en classe de langue ;

4.     Utilisation du logiciel FLASH : présentation de l’interface et de l’animation, la gestion du son et de l’image, création des exercices, compilation d’activités.

 

Le stage a été complété par différentes visites et excursions dans la ville et aux alentours ; Vieux Nice, Cannes, Monaco.

Les cours de TICE ont été tenus par Mr. Thierry Perrot, celui qui a réalisé le site de l’école et plusieurs sites de F.L.E. comme : http://www.bonjourdefrance.com , http://jeudeloie.free.fr/,
, http://www.polarfle.com  etc.

Le groupe FLASH


 

Dans la cour de l’école AZURLINGUA, le groupe Flash et notre prof au milieu .

Le cours de FLASH a été de loin le plus intéressant. Au cours d’une semaine, nous avons dû nous familiariser avec : l’interface générale du logiciel et les éléments qui composent une animation ( création d’un bouton, création d’un clip, gestion du texte, gestion du son, les calques, les images- clé etc.). Nous avons suivi les étapes suivantes : gérer des formes, importer et vectoriser, animer, créer des sons, compresser, importer, déclencher le son et finalement, les paramètres de publication.

Dans un premier temps, nous avons compris que toutes les habiletés que nous allions acquérir nous serviront à créer des activités didactiques pour travailler avec nos élèves.

Le cours a été très épais, il y a eu trop de choses à apprendre pendant si peu de temps ! Heureusement que les organisateurs nous ont offert le cours en français, qui explique pas à pas les étapes à suivre dans la création d’activités avec le logiciel Flash.

Pour approfondir ce qu’on a appris à Nice, il faut nécessairement reprendre ce cours et travailler . Mr. Thierry Perrot qui a présenté ce cours et les autres cours multimedia nous a avoué qu’il travaillait dans l’informatique depuis six ans, mais travaillait sérieusement. Il nous disait qu’il faudrait s’occuper quelques heures par jour si l’on veut obtenir des résultats. Ce que je vais essayer moi aussi.  

 

Nous avons été quatre à suivre le cours Flash

Dans la photo ci – dessous, de gauche à droite : Mohamed, venant d’Algérie, moi, Thierry - notre prof, Athina, venant de Thessalonique, Carmen Vera Pérez, Espagne, dont le site d’enseignement FLE je connaissais depuis quelques années.


 Ci – dessous : moi, Athina et notre professeur Thierry, dans le laboratoire d’informatique.







INTERVIEW DE CARMEN

16:07, 8/10/2006 .. Posté dans ATELIER .. 1 commentaire(s) .. Lien Permanent


 

1.     Qui es - tu?

Je m’appelle Carmen Vera Pérez. Je suis docteur en Philologie française et j’enseigne le français depuis 16 ans.

Je suis née à Murcie, dans le SUD-EST de l’Espagne (à côté de l’Andalousie, sur le bord de la mer), mais, faute de mutation pour rentrer chez moi,  je dois vivre dans la communauté de Castilla-la Mancha (dans le centre), où je suis professeur agrégé dans une École Officielle de Langues depuis 1993.

Les Ecoles Officielles de Langues sont des établissements publics où l’on peut étudier les langues étrangères ou les langues des communautés autonomes espagnoles si l’on possède le certificat d’études primaires. J’ai peu d’élèves, mais très motivés, étant donné que l’inscription dans ces établissements est volontaire de leur part. L’âge de mes élèves est très varié (on peut trouver des groupes où les élèves ont de 14 à 50 ans).

Voici le site de mon école : http://centros6.pntic.mec.es/eoi.de.hellin/index.html

 

 

2.     Donne au moins une raison pour aimer ton pays, ta province.

Sans beaucoup y réfléchir (peut-être qu’à un autre moment je donnerais une réponse « plus sérieuse »), je dirais que ce que je préfère dans mon pays c’est la joie de vivre ou le savoir vivre : l’apparente insouciance que l’on respire dans la rue le soir, ou qui n’empêche pas les gens de passer la soirée à faire la fête avec les amis même si le lendemain il faut travailler dur.

 

 

3.     Qu’ est - ce que tu fais comme métier ? Qu’est - ce que tu aimerais faire ? As- tu jamais essayé de changer de métier ? Les satisfactions, dans l’enseignement, ça existe ou c’est une légende ?

Je suis enseignante. Depuis mon enfance je voulais devenir professeur de français et j’ai réussi à faire ce que je voulais. Je n’ai jamais songé à changer de métier car j’adore ce que je fais. Ma vocation est aussi grande qu’elle l’était quand j’ai commencé, mais je dois reconnaître qu’une partie de cette passion est due à mes élèves et surtout au type d’établissement où j’enseigne : c’est triste mais mes collègues du primaire ou du secondaire ne sont pas aussi contents que moi, à cause du manque de motivation, voire même de respect des élèves actuels vis-à-vis de leurs professeurs.

Je crois que les satisfactions existent  dans l’enseignement: un élève qui a réussi à remonter la pente grâce à ses efforts (et aux nôtres), ou l’élève qui au bout des années revient vous rendre visite à l’école - ou vous envoie un courriel -, tout simplement car il veut avoir de vos nouvelles (même s’il n’a pas réussi à vos examens et qu’il n’a pas encore son diplôme), etc.

Ce sont de petites occasions qui nous font penser parfois que l’enseignement est une belle profession.

 

4.     Décris le produit ou l’objet qui te représente le plus, résultat de tes efforts.

Je pourrais peut-être vous présenter mon site web, car j’y ai consacré, non pas des efforts, car je crois que quand on aime quelque chose elle ne coûte rien, mais du temps !!!: http://platea.pntic.mec.es/~cvera/

 

J’ai commencé à utiliser l’Internet dans mes cours et pour mes cours en 1996.

À l’époque le matériel de français dont on disposait dans les établissements était très pauvre et quand j’ai aperçu les possibilités offertes par la Toile j’ai été éblouie, je voulais montrer cela à mes collègues, pour les encourager : je trouvais que grâce à l’Internet et les possibilités communicatives que le réseau offrait, nos élèves seraient très motivés, et que le professeur pouvait y trouver une source inépuisable de ressources, c’est pour cela que j’ai commencé par proposer une liste de liens que je trouvais utiles dans l’enseignement et l’apprentissage du FLE.

Je continue à proposer cette liste, mais j’y ai ajouté des activités interactives pour étudier le français, un roman interactif, des blogs, des audio-blogs, un vidéo-blog, etc. A vous de découvrir en naviguant sur le site !

 

Mon but est simple : je voudrais attirer les jeunes et les moins jeunes vers la langue française en leur montrant sa beauté, sa richesse et celle de la Francophonie en général.

 

5.     Quel est le secret de l’entente entre le professeur et ses élèves ? Serait- ce la seule explication de la réussite scolaire ?

 

Je crois que le respect mutuel et la confiance sont la base de cette entente et par conséquent de la réussite scolaire.

 

6.     Qu’est-ce qu’un professeur attend de ses élèves ? Qu’est-ce que les élèves attendent de leur professeur ?

 

 Je veux croire que tous les élèves souhaitent apprendre, qu’ils soient adolescents ou adultes (et par là je veux dire enseignement obligatoire ou volontaire). Quant au professeur, il voudrait transmettre à ses élèves, non seulement des connaissances, mais aussi la passion qu’il a pour sa matière.

 

 

7.     Est- ce que dans les écoles de ton pays les enseignants doivent faire à la fois l’instruction et l’éducation de l’élève ? Et des activités supplémentaires volontaires ?

 

En Espagne les professeurs doivent s’occuper uniquement de l’instruction des élèves, on insiste sur le fait que ce sont les parents qui doivent s’occuper de l’éducation de leurs enfants,  et c’est un problème, car les médias insistent actuellement, en profitant de la rentrée,  sur le fait que les parents abandonnent un peu l’éducation de leurs enfants à cause du manque de temps, étant donné que le père et la mère travaillent dehors. Les professeurs trouvent par conséquent dans leurs classes des élèves qui manquent d’éducation et de valeurs morales, mais qui possèdent toutes les nouveautés que le marché propose aux adolescents.

 

 

8.     Combien d’heures par semaine doit travailler un professeur ? Combien d’élèves y- a- t-il dans une classe ? Travaille- t- on différemment en fonction des capacités d’apprendre des élèves ?

 

Le professeur du secondaire doit rester 30 heures par semaine dans l’établissement, dont 18 c’est des heures de cours direct avec les élèves. Les heures qui restent sont destinées à l’accueil des parents d’élèves, au contrôle de la bibliothèque, à des réunions, etc.

Dans l’enseignement primaire, le nombre maximum d’élèves par salle de classe c’est 25, dans le secondaire c’est 30.

Depuis la réforme éducative de 1990, dans le primaire et dans le secondaire il faut adapter le curriculum aux capacités des élèves, mais il faut intégrer les élèves qui ont moins de capacités avec ceux qui en ont davantage, c’est-à-dire, on ne peut pas organiser des groupes par niveau différent, afin d’éviter la discrimination. Pour résoudre les différences, selon la loi, d’un côté il faut que le professeur rédige des « adaptations curriculaires », autant d’adaptations que de niveaux différents au sein d’un groupe, et d’un autre les élèves les moins doués doivent disposer d’un professeur « d’appui », et des cours d’appui à l’école en dehors des cours, ce qui est très cher et par conséquent parfois on ne trouve pas ces professeurs d’appui.

 

9.      Pourquoi Nice? Est-ce que ton séjour à Nice a été décevant ou, par contre, une occasion de t’épanouir?

C’était mon huitième stage de formation en France et j’ai choisi Nice, Azurlingua pour être exacts, parce que je voulais suivre le module de Thierry Perrot, concernant l’élaboration d’activités en Flash.

Le premier jour je me suis déjà rendu compte qu’il était impossible d’atteindre en 15 heures tous les objectifs du module et par conséquent toutes les possibilités offertes par le logiciel, c’est pourquoi je ne suis pas du tout déçue de mon séjour, bien au contraire, d’un côté on a pu comprendre le fonctionnement général du

logiciel (il faudra s’inscrire à nouveau à un module flash) et d’un autre j’ai eu l’occasion, non seulement de rencontrer des professeurs de français de tout le monde, ce qui est pour moi très enrichissant, mais aussi de revisiter Nice et sa région. En fait j’ai déjà conseillé Nice et l’école à mes élèves et à d’autres professeurs de français !

 

10.            Quelques conseils pour un jeune professeur de français.

 

Aimez le français, aimez la culture et la civilisation francophone, transmettez cet amour dans vos cours et vos élèves souhaiteront apprendre ce que vous enseignez.

 

 



INTERVIEW D'ATHINA

15:47, 8/10/2006 .. Posté dans ATELIER .. 0 commentaire(s) .. Lien Permanent

1.    Qui es - tu?

Je m’appelle Athina KOSSYVAKI et je suis grecque

 

2.    Donne au moins une raison pour aimer ton pays, ta province.

Je suis fière d’être grecque et j’aime bien mon pays. Je peux trouver beaucoup de raisons pourquoi j’aime la Grèce. Tout simplement on m’a élevée d’aimer mon pays, d’apprécier son passé, de travailler pour son présent et surtout pour son futur. En plus on m’a montré qu’on doit apprécier et accepter l’altérité, la différence des autres.

 

 

3.    Qu’est- ce que tu fais comme métier ? Qu’est- ce que tu aimerais faire ? As- tu jamais essayé de changer de métier ? Les satisfactions, dans l’enseignement, ça existe ou c’est une légende ?

Je suis professeur de français dans le secteur public depuis 17 ans. En plus je suis formatrice en T. I. C. E. depuis 7 ans, en essayant de montrer aux collègues les possibilités d’exploitation de l’Internet et des divers logiciels au profit de l’enseignement/apprentissage du français langue étrangère. J’enseigne le français langue étrangère au collège ou au lycée. Mes élèves ont de 12 à 18 ans. Je n’ai jamais essayé de changer de métier puisque je suis bien satisfaite de ce que je fais. Je crois qu’il s’agit d’un métier bien satisfaisant.

 

 

4.    La carrière d’un professeur serait le couronnement de ses efforts, ou bien celui d’une conjoncture plus ou moins favorable ?

 La carrière d’un professeur doit être le couronnement de ses efforts.

 

 

5.    Qu’est-ce qu’un professeur attend de ses élèves ? Qu’est- ce que les élèves attendent de leur professeur ?

 Le professeur attend que ses élèves travaillent bien suivant ses instructions. Il attend aussi qu’ils se sentent, en même temps, libres de poser de questions et pourquoi pas de le remettre en question. Les élèves attendent d’avoir un prof qui connaît bien sa matière et qui est proche à leurs besoins et leurs demandes.  

 

6.    Est- ce que dans les écoles de ton pays les enseignants doivent faire à la fois l’instruction et l’éducation de l’élève ? Et des activités supplémentaires volontaires ?

C’est vrai qu’il y a des fois que dans les écoles grecques les enseignants « sont obligés » à faire à la fois l’instruction et l’éducation. Pour que la procédure éducative avance successivement ils sont toujours à côté de leurs élèves, prêts à résoudre des problèmes en dehors du curriculum scolaire.  

 

 

7.    Combien d’heures par semaine doit travailler un professeur ? Combien d’élèves y- a- t-il dans une classe ? Travaille- t- on différemment en fonction des capacités d’apprendre des élèves ?

Un professeur à l’école publique travaille de 21 à 16 heures par semaine, suivant le nombre des années qui travaillent. Personnellement, après 17 ans je travaille 18 heures par semaine et dans 3 ans je travaillerai 16 heures. Un professeur de français enseigne, bien sûr, le français et par la suite l’histoire. Dans la classe on peut avoir au moins 5 et au plus 15 élèves. Puisque le français et l’allemand est la deuxième langue étrangère que les élèves apprennent à l’école, la classe est divisée en deux suivant les préférences des élèves. Le travail d’un prof doit être adapté aux différentes capacités de ses élèves.    

 

8.    Pourquoi Nice ? Est- ce que ton séjour à Nice a été décevant ou, par contre, une occasion de t’épanouir ?

J’ai choisi Azurlingua pour le stage de formation puisque je connaissais très bien le travail exceptionnel de M. Perrot qui était le responsable des projets multimédia. Par conséquent mon séjour à Nice n’a pas été du tout décevant. Au contraire, c’ était une occasion d’épanouissement. J’ai eu la chance de connaître des collègues exceptionnels et d’apprendre des choses très intéressantes.  

 

 

9.    Quelques conseils pour un jeune professeur de français.

    Patience, persévérance, compréhension, clarté et amour pour un métier     difficile mais séduisant aussi.

 

 



LE SOMMET DE LA FRANCOPHONIE

21:07, 27/09/2006 .. Posté dans VISITES .. 0 commentaire(s) .. Lien Permanent

 

 

Mardi, le 26 septembre 2006. Les professeurs de français de notre lycée organisent, avec un groupe de 30 élèves, une excursion à Bucarest, pour se mettre en contact direct avec ce phénomène dont on parlera à tous les niveaux, cette semaine, en Roumanie.

 

On est parti dès le matin, en train. Bucarest est à 90 km. de notre ville.

On s'est arrêté au Théâtre National, visiter deux expositions, ensuite Salle Dales, voir les exposés des différents pays francophones.


L'exposition du Théâtre National présentait des images des pays concernés, des tableaux peints sur soie ou cuir, des jeux intelligents.

A la Salle Dales, on a pris un véritable bain de langue, car nous nous sommes entretenus avec plusieurs représentants des pays francophones, contents de voir que le français est parlé par les jeunes Roumains...

On nous a offert: des dépliants, des albums, des CD (les Canadiens nous ont offert 3 CD intitulés: "Le TIC pour le Développement ACDI"; les Français nous ont offert  aussi 3CD "La France en Images").

 l

Le Théâtre National de Bucarest

 

Mercredi, le 27 septembre.

Pendant la matinée, nous avons travaillé avec nos élèves une exposition, à notre lycée, sur la francophonie. Tous ces dépliants que nous avons reçus à Bucarest, nous les avons rangés sur des supports dans le grand haal du lycée.

Ensuite, pendant les classes de français, nous avons fait venir les élèves; leur montrer les images, leur expliquer, leur demander de commenter.


Jeudi, le 28 septembre, vendredi, le 29.

Dans notre lycée on a écouté de la musique francophone et on a fait voir aux élèves des images de France des 3 CD que nous avons reçus de la part des Français ; on s'est réuni dans l'amphithéatre de l'école pour cette activité. Notre invitée: M- me Michelle Barligeanu, une amie française qui habite dans notre ville. Elle a parlé à nos élèves en les obligeant de converser en français.

"Le phénomène francophone est déterminé à faire entendre sa voix", vient d' affirmer mardi le président Jacques Chirac.


 
 



GIMP 2.2

22:06, 7/09/2006 .. Posté dans ATELIER .. 2 commentaire(s) .. Lien Permanent

Le logiciel GIMP permet de transformer les images; on peut glisser des personnages nouveaux dans le décor initial, les multiplier, on peut changer la position des éléments de décor ou des gens, on peut travailler les détails pour donner l'impression de réel.

L'extension des images sera "xcf" et on peut les sauver soit en "xcf" qui offre la possibilité de continuer le travail, soit en "gif", "jpg" ou autre.

Voilà quelques exemples ci- dessous et dans le fichier GIMP de mon album photo:

 

 



AZURLINGUA

15:06, 2/08/2006 .. Posté dans STAGES .. 4 commentaire(s) .. Lien Permanent

Je viens de suivre un stage pédagogique de 2 semaines à Nice, France, du 18/ 07/ 06 au 29/ 07/ 06. Les cours auxquels j'ai assisté - Nouvelles Technologies. Notre professeur, Mr. Thierry Perraut, nous a appris des astuches dans:

- la création d'activités pédagogiques multimédia;

- la création d'un site Internet;

- l'utilisation du logiciel FLASH 

  Cela a été une expérience fort intéressante. Travailler sur l'ordinateur seulement pour des raisons didactiques, être dirigés dans notre travail par un homme passionné d'informatique et de ses applications dans l'enseignement, parler français tout le temps ont été les gains les plus importants pour moi. L'étape suivante consiste dans le travail sur des projets que j'envisageais depuis quelque temps, projets qui vont être finis en classe, au cours de l'année scolaire 2006 - 2007.

En bas, de gauche à droite:  Athina (la souriante), Mohamed (le barbu), Carmen Véra (au milieu), Thierry -notre prof- et moi.



Intégration des TICE dans l'Enseignement Traditionnel

20:31, 20/06/2006 .. Posté dans STAGES .. 0 commentaire(s) .. Lien Permanent
20 Juin 2006. Au cours d'une festivité organisée dans l'amphithéâtre de la Faculté d'Electronique de l'Université Valahia - Târgoviste, les étudiants qui ont poursuivi le cours de formation continue "Integrating ICT in Traditional Training" ont reçu des diplômes de fin d'études. L'activité s'est déroulée pendant 6 mois est a été couronnée par un "produit final", au choix du professeur. Chacun des étudiants a présenté un projet de leçon où les techniques modernes soient intégrées. Les produits seront publiés sur l'Internet en automne, sur le site de "Fiste - A Future Way In - Service Teacher Training Across Europe". L'activité se définit comme une activité Comenius 2.1. Projet nr. 118766 - CP - 1 - 2004 - 1 - RO. Elle a été coordonnée par l'Université Valahia de Târgoviste, grâce aux professeurs Laura Monica Gorghiu et Gabriel Gorghiu.

{ Page Précédente } { Page 1 à 2 } { Page Suivante }

Qui suis-je?

Accueil
Mon Profil
Archives
Amis
Mon Album Photo

Liens

BSCW, Fiste, Camtasia ...
WebQuest, CyberQuete
Une Revue en-ligne
AZURLINGUA
GIMP, images à transformer
LE SOMMET DE LA FRANCOPHONIE
L'Agenda du Président français
Le Président roumain
Agenda du sommet
simulations interactives en FLASH
Classe Branchee
LINGUA AMATA
IntelTeach

Catégories

VISITES
STAGES
ATELIER
COLLABORATIONS
MANIFESTATIONS

Articles Récents

La Fete des Langues
BONNE RENTREE 2009!
Le Bac approche!
Journée de la Francophonie, Mars 2009
La Francophonie - 2008

Amis